Volume 4 – Insouciance

Langues DisponiblesEn cours de traduction
• EN : « Chronicles of Galadria IV – Tranquility »

• ES : « Crónicas de Galadria IV – Despreocupación »

• FR : « Chroniques de Galadria IV – Insouciance »

• IT : « Cronache di Galadria IV – Spensieratezza »

• PT : « Crónicas de Galádria IV – Tranquilidade »


Le volume 4 des Chroniques de Galadria dans les langues disponibles listées ci-dessus est trouvable au format e-book chez tous les distributeurs majeurs (Apple, Amazon, Kobo, etc.).

Chroniques de Galadria IV ~ Insouciance ~

Résumé

Après de longs mois passés à suivre les instructions de Kezthrem, Glaide est finalement parvenu au terme de son entrainement : il sait manier l’épée, son maitre l’a écouté et a répondu à ses questions pour ainsi l’aider à grandir et à acquérir un peu de sagesse, ses connaissances du monde se sont accrues grâce à Ralon et Koeris, sa perception plus juste de ce qui l’entoure alliée aux rencontres faites sur le chemin l’ont amené à voir le Destructeur et Galadria différemment, et il a finalement compris que ce discernement nouvellement acquis lui permettra d’être plus efficace dans sa quête, même s’il  apporte aussi son lot de tristesse et de peur.

Le temps est donc venu de reprendre la route. Première étape : retrouver ses amis, qu’il a l’impression d’avoir quittés il y a une éternité. Pour ce faire, et malgré les mises en garde de son maitre, Glaide prend la direction de Zakorth : la seule ville des Terres Connues aux mains de l’ennemi, mais aussi et surtout le seul endroit où il pense pouvoir obtenir des informations sur ses trois compagnons…


Confiant en l’avenir et en ses capacités nouvelles, le jeune homme va découvrir que, même si ce qui l’attend une fois sa destination atteinte est bien différent de ce qu’il était venu y chercher, il va pour la première fois pouvoir clamer sa place sur Galadria en choisissant délibérément comment il convient d’agir face aux situations impliquant d’autres que lui, prouvant qu’il n’est plus l’adolescent enthousiaste mais ignorant balloté par les évènements ou les instructions de son maitre et dont les décisions n’engageaient que lui. Et c’est bien de Glaide et non du Destructeur dont ceux qu’il aidera se souviendront…

Quant à sa décision d’aider une inconnue à rentrer chez elle, c’est pour lui l’opportunité de s’éloigner volontairement de sa quête, pendant un temps au moins. Il va alors découvrir qu’une autre vie est possible, loin de son aventure et des tourments qu’elle implique, et avec cette réalisation viendra un choix : poursuivre ou non la quête du Destructeur… Quelle que soit sa décision, il devra en assumer la responsabilité et faire face aux conséquences.


Bien que toujours heureux d’être sur Galadria, l’insouciance qui va petit à petit faire de ce voyage un instant magique n’est plus celle d’un garçon inconscient des réalités qui l’entourent, mais bien celle d’un homme qui choisit délibérément de savourer ces instants de paix que lui offre le Destin.


******


Les « Chroniques de Galadria » racontent l’histoire de Glaide, un jeune homme qui réalise son rêve en allant sur un Autre Monde, et par conséquent le récit est centré sur ce qui lui arrive et comment il l’expérimente, ainsi que sur sa manière de penser. Cela permet de comprendre ce qui le guide, d’où viennent ses doutes et sa force, et fait de lui un personnage auquel il est facile de s’identifier.


Ainsi les « Chroniques de Galadria » ont-elles la vocation de proposer au lecteur à la fois une aventure épique de Fantasy en six volumes pleine de rencontres, d’action et d’émotion comme il sied au genre, et un récit initiatique plus profond, amenant des questionnements sur notre manière de penser et de percevoir notre vie, où les obstacles rencontrés par le héros rappellent ce que nous vivons.


Cette histoire peut être découverte pour l’un ou l’autre de ces deux aspects mais ne prend toute son ampleur et tout son sens qu’une fois les deux combinés.